Les paysages de la transition énergétique

Le paysage et l’énergie ont toujours été étroitement liés. Barrages, usines, lignes haute-tension sont lisibles dans les paysages d’antan comme d’aujourd’hui. Les éoliennes font partie des nouveaux paysages qui transcrivent concrètement et visuellement la transition énergétique, vers des modes de production d’énergie renouvelable. La présence d’éoliennes dans nos paysages est le reflet de nos modes de production et de nos besoins énergétiques actuels. Elles s’intègrent aux paysages qu’on perçoit comme naturels ou ressources de biodiversité - bien qu’ils aient déjà souvent subi des transformations humaines à des degrés divers.

Toutefois, la Suisse bénéficie de nombreux paysages reconnus pour leur caractère exceptionnel. Ils font partie de notre patrimoine culturel et méritent une protection accrue. Ceci n’exclut pas l’intégration harmonieuse d’éoliennes, mais nécessite une évaluation précise des possibilités et des limites. Dès lors, des experts accompagnent les projets éoliens pour veiller à ce que les parcs s’insèrent en harmonie avec le contexte environnant (topographie, ligne de crête, réseau de chemins ou bocager). Une étude du paysage à toutes les échelles (fine et territoriale) donne les clés pour une intégration réussie et augmente l’acceptation par la population. Le dialogue entre les acteurs du territoire est essentiel pour comprendre leurs points de vue.

Un territoire qui accueille des éoliennes bénéficie de nombreuses mesures d’accompagnement transversales, utiles et novatrices, qui, au bilan final améliorent l’environnement humain et naturel (enfouissement des lignes électriques, rénovation des éléments impactés lors des travaux, replantations ou projets ciblés pour des espèces ou des usages particuliers) avec une vision globale des enjeux du site. Toutes ces mesures sont là pour préserver le patrimoine culturel et paysager local et dessiner ensemble les paysages de la transition énergétique.