Les avantages

Le développement éolien prend en compte les trois piliers du développement durable : l’économie, l’humain et l’environnement

Au chaud, même en hiver : L’éolien produit 2/3 de son énergie annuelle en hiver, lorsque les besoins sont les plus grands. Il complète les productions hydraulique et solaire, plus faibles à cette période de l’année.

Local, durable et renouvelable : L’éolien permet d’assurer l’auto-approvisionnement en électricité au niveau régional et de diminuer les importations de courant de l’étranger, en particulier celui qui est issu de sources non renouvelables. La Suisse dépense actuellement un milliard de francs pour ses importations d’énergie de provenance étrangère. En augmentant la production locale, l’économie régionale tire son épingle du jeu.

En harmonie avec la nature : Un site éolien est réversible. A la fin de son cycle de vie, une éolienne peut être démontée sans laisser de trace au sol, il s’agit donc d’un emprunt temporaire au paysage. 90% de ses composants sont recyclés. En développant un parc, Groupe E Greenwatt entend éviter, réduire ou compenser les impacts ; l’objectif étant un résultat positif sur l’environnement local, au moyen de mesures d’amélioration de la biodiversité.

Pour le bien commun : Un tiers des investissements pour un projet éolien revient aux entreprises locales. Un parc peut également contribuer au tourisme doux, à des projets pédagogiques et au développement territorial. Enfin, les Communes bénéficient de retombées financières. Un financement participatif, par exemple en développant une éolienne des enfants, peut être proposé à la population. En sensibilisant les autorités communales et la population à l’énergie, les projets éoliens peuvent également déclencher d’autres projets en faveur de la transition énergétique, par exemple dans le domaine de l’éclairage public ou de l’efficacité des bâtiments.

Acteur de la transition énergétique : Groupe E Greenwatt s’engage à fond pour permettre à la Suisse de sortir du nucléaire et atteindre les objectifs de la Stratégie énergétique 2050 approuvée en votation en 2017. L’éolien a sa carte à jouer !